SAS: Guide de la SAS : Coût à connaître, Formalités, Statuts

La sas est aujourd’hui considérée comme l’entreprise préférée des jeunes entrepreneurs, qui souhaitent lancer une start’up, qui pourrait avec le temps devenir une grande entreprise.

En effet, en créant une sas, vous allez pouvoir bénéficier de plusieurs privilège en matière de gestion. En effet, la sas ne possède pas de seuil maximal de capital, ce qui signifie que les actionnaires pourront l’augmenter au fil du temps, si leur entreprise se développe s’agrandit.

SAS De plus, le nombre d’actionnaire lui aussi est illimité. De ce fait, une sas peut accueillir de nouveaux associés à n’importe quel moment, sans la moindre contrainte. De ce fait, si vous souhaitez choisir une société plutôt simple à gérer, optez pour la sas. De plus, il est possible de créer un sas en solo, en étant considéré comme « associé unique ». dans ce cas la, la sas devient sasu ( sas à un seul associé).

Pour en savoir plus à propos de la sas et de la sasu, nous vous invitons à découvrir notre guide pratique de la sas et de la sasu. Vous pouvez également trouver sur internet d’autres guides, tels que des compléments guide pratique de la sas sous forme de livre, qu’on peut acheter sur Amazon. Toutefois, vous pouvez également télécharger des guides en format pdf, en tapant sur google « guide pratique de la sas et de la sasu pdf »

Quelle est la différence entre la sas et la sasu ?

A priori, on ne note pas une grande différence entre la sas et la sasu, étant donné qu’on à tendance à dire que c’est pratiquement la même chose, excepté le fait que la sasu se compose d’une seule et unique personne, contrairement à la sas qui peut accueillir et doit accueillir plus de deux associés. Néanmoins, il faut savoir que la sas et la sasu ne sont pas aussi similaires qu’elles ne le paraissent.

En effet, celles-ci sont très différentes sur de nombreux points, étant donné que chacune d’elles possèdent ses propres spécificités. Pour en savoir plus à propos de la sas, nous vous recommandons de consulter un guide de la sas, dans lequel vous trouverez tous les détails à propos de ce type d’entreprise, ce qui vous aidera dans la création de la vôtre. Voici à présent les différents éléments qui vous permettront de voir la différence entre la sas et la sasu, à savoir :

  • Le nombre d’associés : bien évidemment, le nombre d’associé est la première différence qu’on peut noter entre la sas et la sasu. Dans une sas, le nombre d’associés est illimités et commence à partir de deux. En ce qui concerne la sasu, celle-ci ne peut contenir qu’un seul associé unique, d’où son appellation.
  • La prise des décisions : autre différence qu’on peut noter entre la sas et la sasu est la prise des décisions, qui est individuelle dans une sasu mais collective dans une sas. En effet, étant donné que la sas se compose de plusieurs associés, ces derniers doivent prendre une décision collective. Cependant, la sasu ne compte d’un seul associé, qui est le seul dirigeant et le seul à prendre les décisions de son entreprise.
  • La répartition des actions : dans une sas, chaque associé possède ses propres actions, en fonction de sa participation dans le capital de l’entreprise. Néanmoins, dans une sasu, on ne retrouve qu’un seul actionnaire, qui est le seul à avoir investi dans le capital de son entreprise.
  • L’inventaire annuel : dans une sas, un inventaire du compte doit être fait chaque année, contenant les différents bilans et documents comptable de l’entreprise. Néanmoins, dans une sasu, cette obligation administrative n’est pas obligatoire. On peut en conclure que la sasu est beaucoup plus simple à gérer d’un côté administratif, tandis que pour gérer une sas, vous devez absolument consulter un guide fiscale de la sas afin de vous en sortir.

SASQue choisir entre la sas et la sasu ?

Le choix entre la sas et la sasu se fait généralement en fonction des circonstances du créateur d’entreprise, ainsi qu’en fonction de son projet. Par exemple, certains projet peuvent être réalisé de façon individuel, tels que les projets d’artisanats comme la menuiserie.

Un menuisier peut décider de monter sa propre sasu, sans devoir prendre un associé, notamment s’il possède le capital nécessaire pour cela. Néanmoins, il faut savoir qu’une sasu est bien plus compliquée à gérer qu’on ne le croit. En effet, être le seul membre et gérant d’une entreprise n’est pas une chose facile. Cela implique que vous serez le seul à prendre les décisions, sans avoir avec qui en discuter.

Cela peut augmenter les erreurs et les fautes, qui peuvent être éviter lorsqu’on est à plusieurs pour gérer une entreprise, comme c’est le cas de la sas. De ce fait, on peut dire que côté direction et prise de décision, la sas offre plus d’avantage, étant donné qu’elle dispose de plusieurs associés, qui peuvent s’entraider et arriver à trouver ensemble ce qui est bon pour leur entreprise.

De plus, la sas est également pratique pour les personnes qui n’ont pas les fonds nécessaires pour monter une sasu et ont besoin d’associés afin de créer leur entreprises. C’est donc la meilleure solution pour les jeunes investisseurs, ou entrepreneurs, qui souhaitent monter leur entreprise mais qui n’ont pas la possibilité de financer seul un tel projet.